Questions & réponses

La méthode MIMI® est appliquée depuis plus de 30 ans. Suivant une chirurgie dite en trou de serrure, atraumatique pour le patient, le diamètre de la cavité osseuse forée est plus petit que le diamètre de l'implant. Pour ce forage, des forets pyramidaux (et non des forets cylindriques) sont utilisés. Contrairement à ce qu'on avait estimé auparavant, les études des dernières décennies ont montré qu'il y avait très peu de risque de «cicatrisation autour de l’implant dans le tissu conjonctif» à cause de la «pénétration des cellules des muqueuses» dans la petite cavité de l'os et qu'il y avait très peu de risque de «perte de cellules osseuses à cause d'une compression de l'os». En effet, le forage dans l'os peut être réalisé par voie transmuqueuse, c'est-à-dire à travers la muqueuse. En général, l'extraction d'une dent est plus inconfortable pour le patient que l'implantation selon la méthode MIMI®. Depuis environ 1997, le Dr. Armin Nedjat, le développeur du système d'implant Champions et le président du «VIP-ZM» (en allemand: «Verein innovativ-praktizierender Zahnmediziner/innen e.V.»), l’association des dentistes qui appliquent des méthodes innovantes, a intégré la méthode d'implantation MIMI® dans le domaine de l'implantologie dentaire.

Presque invisible

Presque invisible

Les pronostics de succès de MIMI® sont au moins équivalents à ceux de la Méthode Conventionnelle d'Implantation/«MCI» (incision et décollement de la gencive), pourvu que les indications, le concept prothétique et le procédé soient corrects. Selon les praticiens qui pratiquent la méthode MIMI®, la méthode MIMI® présente même plus d'avantages que la méthode conventionnelle. On observe notamment une diminution des suites post-opératoires du fait d’une pose peu traumatique.

Le soin de nos patients est notre priorité. Les patients doivent être informés des alternatives pour le traitement implantaire (par exemple, méthode d'implantation conventionnelle), des risques et des frais de traitement.

Grâce à l'implantation MIMI®, des augmentations osseuses compliquées et extensives peuvent être évitées dans de nombreux cas. En appliquant une technique spéciale, un sinus lift indirect peut être réalisé au-dessus de la cavité forée d'un diamètre de 1,3 mm - pour élever l'os à environ 2-3 mm de hauteur. En effet, ces augmentations osseuses ne peuvent pas être évitées dans quelques cas. Pour un bon diagnostic et une clarification pour patients, une radiographie en 3 D - DVT (tomographie volumétrique digitale) pourrait être nécessaire (frais: environ 150 euros), qui délivre une faible dose d'irradiation pour les patients. Avec un diagnostic par DVT, on peut réaliser des «implantations naviguées et guidées avec gabarit». Par ailleurs, le patient devra obtenir des informations détaillées sur les risques éventuels et les solutions alternatives.

Non, car lorsqu'il n'y a pas assez d'os, on ne peut pas implanter de manière minimalement invasive! Par contre, grâce à cette méthode MIMI®, on peut éviter des augmentations osseuses très lourdes. Selon une technique spéciale, on peut réaliser un sinus lift indirect au-dessus de la cavité forée d'un diamètre de 1,3 mm afin d'élever l'os à 2-3 mm de hauteur.

Le zircon, en fait le dioxyde de zirconium, ZrO2, a connu un véritable " boom " dans le domaine de la technologie dentaire dans ces dernières années.

Par contre, dans les années 70, les implants de céramique en oxyde d'aluminium - alors qu'ils avaient été bien ancrés dans l'os depuis quelques années - s'étaient fracturés à cause de la surcharge de l'os. Contrairement aux métaux et aux alliages, la céramique peut être usée!

Le zircon peut perdre la moitié de sa solidité après six ans. Des expériences à long terme n'ont pas été documentées avec les implants en zircon.

FONCTION & PROCÉDÉ MIMI®

mimi-3                  mimi-2                    mimi-1

La méthode d'implantation MIMI® est basée sur des études récentes concernant la physiologie de l'os, d'après lesquelles l'os tolère et même nécessite une compression et un «entraînement progressif»: de préférence, sans inciser la gencive et blesser le périoste, une petite cavité d'os, légèrement conique, est forée par voie transmuqueuse. Le diamètre de la cavité de l'os sera plus petit que le diamètre du filetage de l'implant. Ensuite, l'implant légèrement conique est inséré avec une force contrôlée, ce qui permet à l'os péri-implantaire de se condenser latéralement. Ainsi, l'ostéointégration de l'implant sera assurée.

mimi-6                mimi-5                mimi-4

STABILITÉ PRIMAIRE, RESTAURATION IMMÉDIATE & MISE EN CHARGE IMMÉDIATE

La stabilité primaire est une des critères de succès les plus importants pour un traitement implantaire. Selon les cas, la prothèse devrait être mise en place soit 3 à 12 jours après l'implantation, soit 4 à 8 semaines après l’implantation. De préférence, la prothèse devrait être attachée, au moins partiellement, car les premières 2 à 8 semaines après l'implantation sont les plus critiques concernant la stabilité primaire et secondaire des implants.
Les implants peuvent presque toujours être restaurés immédiatement et souvent être mis en charge immédiatement avec une prothèse finale sur plusieurs implants/dents attachés. Le traitement par le dentiste ou le chirurgien-dentiste dépend du cas individuel. Lorsqu’ un implant Champions® monobloc est posé afin de remplacer une dent, l'implant peut être immédiatement restauré et éventuellement temporairement fixé sur les dents adjacentes, sur les surfaces intérieures latérales des couronnes adjacentes, pour au moins huit semaines. Il ne devrait pas y avoir de contact (même s'il y a des mouvements latéraux et frontaux), ce qui permet la transition de la stabilité primaire à la stabilité secondaire. Le patient devra bien participer, en particulier dans le cas des implantations pour une dent unitaire et des implants monoblocs (lorsque la tête de l'implant émerge de la gencive de plus de 3 mm). Les provisoires ne devraient pas être surchargés. Le patient devrait seulement manger des aliments qu'il peut mastiquer à l'aide de sa langue. Si le provisoire pour une dent unitaire se fracture pendant 2-8 semaines après l'implantation, le patient risquera de perdre l'implant. C'est pourquoi le diagramme qui montre la phase critique d'ostéointégration devrait être pris en compte et les patients devraient bien participer afin d'assurer un bon traitement.

Sofortversorgung-3          Sofortversorgung-1          Sofortversorgung-2          Sofortversorgung

Le provisoire est temporairement modelé et collé sur le Prep-Cap en zircon intra-oralement (ou sur l'implant en titane) et sans cément. Huit semaines plus tard, le provisoire taillé - sans contact - est retiré, l'empreinte prise, et ensuite la couronne finale est cémentée quelques jours plus tard.

Sofortversorgung-4          Sofortversorgung-5          Sofortversorgung-6          Sofortversorgung-7

Pourquoi la méthode MIMI® est-elle devenue la méthode implantaire incontournable qui a connu un si grand succès? C'est parce qu'avec ce traitement, il y a moins de complications et moins de saignements. En plus, le tissu péri-implantaire est bien protégé.

Sofortversorgung-11          Sofortversorgung-8          Sofortversorgung-10          Sofortversorgung-9

Sofortversorgung-15          Sofortversorgung-14          Sofortversorgung-13          Sofortversorgung-12

Dans la petite cavité est inséré lentement et soigneusement l’implant complet, d’abord manuellement et ensuite avec un couple de rotation contrôlé. Lors de l’intervention MIMI®, le patient peut seulement ressentir un sentiment de légère pression osseuse. Il est possible de contrôler le bon ancrage de l'implant dans l'os au moyen du test de percussion avec un son clair. La bonne condensation de l’implant donne le «feu vert» pour la mise en charge immédiate avec une prothèse attachée

Sofortversorgung-16                                              Sofortversorgung-17

Des chapes de préparation correspondantes, entièrement en céramique et en zircon, peuvent être cémentées, mais elles ne sont pas absolument nécessaires pour la réussite d'un traitement MIMI®. Lors de la même séance de l’implantation atraumatique, elles permettent de compenser les divergences d'insertion après la cémentation.

Pratique pour le dentiste et les patients, après la pose d’un implant monobloc, la suite du protocole rejoint celui pratiqué pour lors de la mise en place d’une couronne sur dent naturelle… Après la prise de l'empreinte, le provisoire est mis en place. Ensuite, le premier enregistrement occlusal est réalisé. Avec cet enregistrement, le laboratoire dentaire est informé sur l'occlusion du patient.

Le technicien-dentiste considère le moignon de dent dans l'empreinte comme dent naturelle. Le moignon de dent est moulé avec du moulage dur. La marge de préparation peut être faite dans des bonnes conditions hygiéniques et supra-gingivales (au-dessus de la marge gingivale). Des micromouvements externes sont à exclure par le moyen de provisoires (de préférence attachés). La participation du patient est absolument nécessaire. Le patient devrait éviter de mastiquer des substances extrêmement dures. Il/elle devra respecter l'hygiène orale. Éventuellement, des bains de bouche à la chlorhexidine seront prescrits.

Sofortversorgung-18               Sofortversorgung-19                Sofortversorgung-20

 

Dans ce cas clinique, quatre jours après l'implantation MIMI®, l’armature a été mise en place. L’armature peut aussi être faite d'un alliage de métal mais elle devra être la forme miniature de la prothèse ultérieure.

L'occlusion a été enregistrée une deuxième fois avec l’armature, qui a été mise en place sur les implants Champions® à ajustage passif. Quatre jours après, la prothèse finale a été mise en place avec du cément à base de verre ionomère. On doit éviter les reliefs de tubercules et de fissures occlusaux importants (par exemple, chez l'adolescent) à cause des mouvements latéraux et des forces de cisaillement excessifs.

HAUT